Imen Triki convoquée par le procureur général de la cour d'appel (audio)

Envoyer cette page
Témoignant sur les ondes de Mosaïque Fm, l'avocate et présidente de l'association "Insaf", Imen Triki a affirmé avoir reçu hier 30 décembre 2013, un appel du secrétariat du procureur général de la cour d'appel, pour la convoquer. Elle a affirmé: "On m'a convoquée pour le lendemain matin. Quand j'ai demandé le motif d'une telle convocation, on m'a affirmé que je le suis en ma qualité d'avocate. Or on n'a pas alerté mon district et il y a donc une anomalie procédurale. J'en ai avisé mes collègues qui vont m'accompagner ".

Mme Triki a enfin ajouté que cette convocation a un rapport avec les révélations faites par "Insaf" et qui concernent les soupçons de dépassements au sein de la prison Borj El amri.

D.M

12 commentaires
Trouvez lui un mec
HatemC |01-01-2014 20:56
Cette petite tête de piaffe à les hormones qui lui font des tours, trouvez lui un mec et elle se calmera. Elle part dans tous les sens et se croit indispensable, hors c'est une RATEE. Hatem Chaieb
YA INSAF ,MANIFESTES TOI .
BATTAL |01-01-2014 16:56
ALLAHO AKBAR
ALLAHO AKBAR
ALLAHO AKBAR .
un député NAKBAOUI sous la dôme de bardo rend hommage aux assassins du feu LOTFI NAGDH et les considère comme des lions de la révolution . la centrale SYNDICALE fut violée et agressée par la milice terroriste sous le nom de ligue de protection de révolution .
mohamed tahar labidi est assassiné d'une manière violente devant sa femme et ses enfants .
les militants des partis politiques sont tabassés faute d'opposition à la troïka par la même milice de marzouki .
TOUS LES TUNISIENS ONT APPELÉ A LA DISSOLUTION DES LIGUES DE PROTECTION DE LA RÉVOLUTION ?TOUTES LES ORGANISATIONS CIVILES ONT APPELÉ AUSSI A LA DISSOLUTION DE CES LIGUES
LES SEULES PERSONNES REFUSANT LA DISSOLUTION SONT MONSIEUR MARZOUKI GHANNOUCHI . alors sommes tunisiens pris dans le triangle de la mort .les lpr ,les salafistes et la troïka . un jour TAREK AIT ZIED disait aux soldats après avoir brulé les bateaux .chers soldats l'ennemi est devant vous ,la mer est derrière .
pour nous tunisiens on devaient choisir ou la révolution ou la révolution .
PAIX A SON ÂME ET SINCÈRES CONDOLÉANCES A SA FAMILLE SES ENFANTS ET SA FEMME .
NE CHERCHONS PAS TROP LES COMMANDITAIRES . LA TROÏKA .MARZOUKI ,GHANNOUCHI ,NON PLUS LES ASSASSINS .LES LPR ET LES SALAFISTES .
ALLAHO AKBAR .
INNA LILLAHI WA INNA ILAIHI RAJIOUN .
je dit ça parce que je me sent très faible et j'ai envie de pleurer .je commence par douter de son existence .
mimi la souris
tunisien d adoption |01-01-2014 12:38
tres mimi la souris tres bon modele pour representer la frustration l internement mental et physique ont elle encore un cerveau en bon fonctionnement apres tout les lavages de cerveau de leur maitres a penser .... ( vite les avions pour les paradis terrestre afghanistant soudan iran pakistan c est la qu elle seront heureuse et pourront etre utiles a leurs congenaires vite aseptisons notre beau pays de ces parasites !!!!!!! )
A quand les élections ?
CitoyenS |01-01-2014 10:18
Les associations et les hommes défendant les droits de l'homme durant la dictature de ben ali détiennent aujourd'hui le pouvoir et ils sont entrain de détruire et piller les tunisiens et la Tunisie.
Ils sont plus corrompus, plus débiles et incompétents que leurs prédécesseurs.
Nous voulons une justice patriote, indépendante et juste pour mettre fin à ces mascarades et sauver l'état qui ne cesse d'encaisser des coups fatals de la part de ces fanatiques.
voyons..
monastir |31-12-2013 19:19
Encore une ...bonne musulmane voilée, et sous les voiles...des cerveaux vide de tout sauf de leur principes islam iste sectaire ect ect une ignorante lobotisé comme il en courre les rues telle des troupeaux de mouton suivant leur ...
association hors la loi(suite)
ya bladi |31-12-2013 14:33
Les avocats qui vont accompagner" calamity jane"doivent peser entre le bien et le mal.Cette corporation,héros de la révolution,doit protéger son acquis et non les intérêts d'une mercenaire.
association hors la loi
ya bladi |31-12-2013 13:50
Ce type d'association dans les pays démocratiques est interdit.Cette association n'est que la doublure des LPR .Alors si on veut construire un pays démocratique ou TOUT LE MONDE COHABITE,il faut abolir ces associations,financés par des sources occultes.
LA VÉRITÉ D'INSAF
BATTAL |31-12-2013 13:36
cette association est le fruit des interventions american-sioniste dans les pays arabe sous couvert par les droits de l'homme et les libertés y compris sexuelles (jihad annikah ,dont madame n'a jamais revendiqué) .le financement de cette association se fait par les qataris et les américains. cette association ne fait que dramatiser des événements quand le besoin se fait sentir . déstabiliser le pays est un objectif trop recherché et tant voulu par la CIA ,LE MOSSAD ET LE MI6 . qui peut avoir le courage de voir le contenu de la caisse de cette association ?
la Tunisie flotte sur des associations douteuses ,terroristes opérons pour le conte du franc maçonnique ISLAMO-SIONISTE ,avec pour objectif d'accélérer le processus de créer des états islamiques afin que le terrain sera favorable pour Israël de déclarer un état théologique hébraïque .dehors les palestiniens .voila le vrai fruit de ce qu'on appelle le printemps maudit arabe et quel printemps ?
dialogue oui mais
aboub |31-12-2013 13:21
l dialogue n'a jamais été une faiblesse mais dans le respect total des lois de la REPUBLIQUE
La justicière....
b m l |31-12-2013 13:01
cette pseudo avocate qui joue à la justicière qui défend les opprimés(sic...)n'est autre qu'une frustrée comme son gourou Ayadi.Ces nouveaux monstres qui défendent les terroristes et protègent la bande de voyous de la cellule nefaste des L.P.R ,se déguisent en humanistes et en defenseurs des droits de l'homme.Il est temps d' interner cette psychopate et toute sa bande.
12
Votre commentaire
Pseudo*
E-mail*
Titre*
Texte
Conditions d'utilisations
- Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne sont pas rédigés par les journalistes.
- Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ne sera publié.
- Aucun commentaire contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
- Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de modération
Conditions d'utilisation
Business News remercie vivement ses lecteurs pour leurs commentaires, qui en apportant leur contributions, participent à l'enrichissement du journal en ligne. Cet espace reflète une multiplicité de points de vue à l'unique condition que ces points de vue se respectent les uns les autres.


- Les commentaires envoyés seront archivés sur les serveurs de Business News et demeureront consultables, avec l'article objet du commentaire, tant que le site fonctionne ;
- Les mails des lecteurs seront conservés dans nos archives internes et ne feront l'objet d'aucune exploitation commerciale. Aucun mail non sollicité (spam) ne sera délivré après l'insertion d'un commentaire dans Business News.
- Les mails des participants aux commentaires seront conservés dans nos archivages internes. Ils ne seront jamais communiqués, sans autorisation de leur titulaire ou à la demande d'une autorité judiciaire tunisienne.
- Tout commentaire envoyé sera lu par un modérateur avant publication.
- Business News n'est pas garant de la véracité des commentaires des lecteurs. Le rôle de ses modérateurs s'arrête aux vérifications d'usage liées aux règles de modération indiquées ci-dessus et non aux vérifications journalistiques du fond de l'information.
- Les commentaires sont généralement publiés dans un délai maximal d'une heure approximativement après envoi et ce, les jours ouvrables de 9h à 18h.

Règles de modération
Tous les commentaires sont publiés à la condition qu'ils respectent les règles de conformité à la loi tunisienne et de bienséance. Les contributions qui ne seront pas validées sont celles qui :


- Encourageraient un sentiment raciste et/ou haineux de quelque nature que ce soit ;
- Déprécieraient un groupe de personnes, une profession entière, une entreprise entière ;
- Injurient ou diffament les personnes, les entreprises et/ou toute autre entité ;
- Attaqueraient sans argumenter, ou argumenteraient de manière haineuse ;
- Alimenteraient des rumeurs, qu'elles soient fondées ou non ;
- N'auraient aucun lien avec le sujet principal de l'article objet du commentaire ;
- Ne s'adresseraient qu'à un autre lecteur en particulier, sans que les autres lecteurs puissent être concernés par le débat.
- Assimileraient la rubrique « commentaire » à un forum de discussions.

Business News se réserve le droit de retirer, ou de rewriter, un titre ou une partie du commentaire, même après insertion, au cas où cela se justifierait dans les situations suivantes :
- Paragraphe hors sujet ;
- Paragraphe ou phrase diffamatoire ;
- Paragraphe ou phrase non conforme avec les règles de modération indiquées ci-dessus ;
- Commentaire trop long ;
- Paragraphes ou phrases formulés en langage abrégé ou comportant un nombre élevé d'erreurs.
- Paragraphes ou phrases formulés en langue arabe ou en langue autre que le français et ce pour des raisons techniques.

Nos lecteurs peuvent signaler tout message litigieux aux modérateurs par l'envoi d'un mail à : mail@dmc.com.tn ou par téléphone au +216 70 831 100 ou par fax au +216 70 831 025